March 5, 2021 Sophia Engel

ENGIE plans on equipping 100 000 French households with our solution by 2024

Chauffage des particuliers : Engie veut soulager le réseau électrique.

Engie, sur la base du volontariat, propose un service d’effacement. L’opérateur pilote à distance un décalage de quelques minutes du chauffage quand cela est nécessaire.

Comment économiser sa facture de chauffage sans frissonner ? Et mieux, en redonnant un peu de souplesse au réseau électrique aux heures de pointe ? Engie a son idée. Et il n’est pas le seul. Tous ses concurrents sont prêts à proposer leur solution. Elle passe par l’effacement, ou dit autrement l’écrêtement de la consommation électrique aux heures de pointe. Cette solution existe déjà pour les industriels. Certains, sur la base du volontariat, acceptent de diminuer leur consommation électrique aux heures de pointe.

Un petit boîtier connecté au thermostat

Pour les particuliers, le principe est simple. Cela passe par la mise en place d’un petit boîtier connecté au thermostat. Le fournisseur d’énergie peut décaler de quelques minutes le fonctionnement de l’installation quand cela est nécessaire. Le consommateur, de son côté, dispose d’une appli qui lui permet parallèlement de gérer à distance et pièce par pièce son installation.

Jusqu’à 15 % d’économie sur sa consommation

Qu’est-ce ça change en termes de confort ?  Ce décalage soulage la tension sur le réseau aux heures les plus critiques. Mais cela ne change rien sur le ressenti ​, explique Hervé Matthieu-Ricour, directeur BtoC Engie France. Disposer d’un tel outil permet par ailleurs grâce à un pilotage plus fin  d’économiser jusqu’à 15 % de sa consommation estime l’Ademe. 

Test auprès de 400 volontaires

Après avoir testé cette formule auprès de 400 volontaires, Engie veut l’étendre à l’ensemble de ses clients.  Nous comptons équiper 100 000 foyers d’ici à 2024. Si nous tenons nos objectifs, cela représentera 100 Mégawatts, soit l’équivalent d’une petite centrale thermique , explique Hervé Matthieu-Ricour. Le fournisseur d’énergie qui propose ce service bénéficie d’un soutien public de 60 € par an et par client.